Quels sont les polluants les plus répandus dans nos maisons ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Aujourd’hui, nous devons être mieux informé sur la qualité de l’air de nos intérieurs parce que nous passons en moyenne 22 heures en espace clos, et autant que l’air y soit sain.
Apprendre à reconnaître les molécules nocives influence positivement notre comportement donc notre style de vie.

Free Image Hosting atwww.ImageShack.us

Comment s’y retrouver ?

Faire la différence entre les deux grandes familles d’altéragène : COV (composés organiques volatiles) et aldéhydes.

C’est quoi :

Les COV ?

Les COV sont des molécules composés de carbone et d’hydrogène qui ont la particularité de se transformer en gaz facilement.
Ils sont utilisés dans de nombreux produits courants comme le bois aggloméré, la moquette, les tissus neufs, les peintures, les solvants, les dévirés de chlore etc…

C’est parce que certains d’entre eux viennent modifier la composition chimique de l’air qu’ils sont alors considérés comme polluants.
Certains ont même été évalués cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction.

Les aldéhydes ?

Sont utilisés pour la création des matières plastiques, solvants, colorants, parfums et cosmétiques.

Le composé le plus connu est le formaldéhyde. Il est présent dans de nombreux produits d’usage courant : laque, colle, vernis, résines, produits ménagers, pesticides …
Il fait l’objet de toutes les attentions car il a été déclaré cancérogène (cancer nasopharynx)

C’est pourquoi on retrouve plus fréquemment les aldéhydes à l’intérieur des habitations qu’à l’extérieur.

Les COV et les ALDEYDES se concentrent dans les matériaux utilisés pour l’ameublement, la décoration, les appareils électroniques, les systèmes de chauffage, la fumée (cigarette, mais aussi encens ou bougies parfumées), les produits ménagers, etc.

Pour connaître précisément la qualité de votre air intérieur, il suffit de réaliser un diagnostic complet.

Pour en savoir plus consulter le site Atmozen.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »