La méthode Slim-data expliquée par le Dr Yann Rougier

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

A l’heure où beaucoup de régimes sont pointés du doigt, le programme SLIM-data? s’envisage comme une véritable démarche minceur-santé inscrite dans la durée. Cautionnée par le corps médical et développée par le Dr Rougier, expert en nutrition, la méthode SLIM-data® a fait l’objet d’une publication lors des Entretiens de Bichat à l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris en 2005.

En quoi la méthode SLIM-data? diffère-t-elle des régimes qui sévissent actuellement?

Le culte de l’image a amené les candidats à la minceur à rechercher des résultats rapides à travers des régimes extrêmement restrictifs, déséquilibrés ou pire toxiques, totalement oublieux des règles de base de la nutrition. Non seulement certains régimes génèrent des déséquilibres et des carences préjudiciables pour la santé à long terme, mais leurs résultats sont transitoires. La reprise de poids est au rendez-vous dans l’immense majorité des cas, souvent assortie de quelques kilos supplémentaires. C’est le fameux effet yoyo.

Concrètement quel est le principe de la méthode SLIM-data? ?

Après plusieurs années de recherche, en collaboration avec une équipe japonaise, nous avons trouvé une méthode de classification des aliments : c’est une classification selon un nouvel index qui définit l’impact réel de chaque aliment sur le stockage des cellules graisseuses : cet index est baptisé indice
«SLIM-data?». Plus l’indice SLIM-data? d’un aliment est faible, plus il favorisera la perte de poids.

Nous avons élaboré un tableau répartissant les aliments en trois grandes catégories :

- les aliments « verts » ont un indice SLIM-data? le plus bas et ont une force de stockage faible. Les aliments de cette catégorie sont à consommer librement.

- les aliments « orange » ont un indice SLIM-data? moyen, donc une force de stockage moyenne. Ils sont à consommer librement, mais généralement associés à des aliments de la zone verte.

- les aliments « rouges » ont un indice SLIM-data? élevé et ont donc un pouvoir de stockage
assez fort. Il est préférable de toujours les associer à des aliments de la zone verte.

Ces aliments « rouges » ne sont absolument pas interdits, comme dans la majeure partie des régimes, ni même à fuir ! Ils demandent simplement à être associés, en quantité égale, à des aliments « verts » a?n de neutraliser leur impact métabolique. Tous les menus redeviennent donc possibles et cela sans le spectre des privations puis des frustrations, cause majeure de l’échec de tous les régimes. Par exemple, vous êtes invité au restaurant avec des amis et la pizza 4 fromages vous tend les bras… surtout ne stressez pas et demandez une bonne salade en accompagnement et vous obtiendrez un plat dont l’indice global est en zone orange.

Donc vous nous confirmez que ce régime est bel et bien équilibré et sans carences ?

Bien sûr ! C’est une méthode qui ne peut avoir de carences car il ne supprime RIEN !
D’ailleurs c’est le seul programme de ciblage minceur recommandé en milieu hospitalier.
Non seulement ce programme n’est pas contraignant, mais il est en plus rééquilibrant.
Chez soi, invité à dîner ou au restaurant, il est toujours possible d’associer les aliments entre eux pour, au moins, créer un indice global SLIM-data? neutre.

Quelles sont les espérances de perte de poids sur la durée ?

Pour une personne en bonne santé qui a besoin de perdre moins de 10 kg, l’expérience me prouve qu’elle perd de 2,5 à 3,7 kg par mois. Une personne qui a besoin de perdre entre 10 et 20 kg, peut aller jusqu’à 4,2 kg par mois. Au delà, je conseille fortement un suivi plus personnalisé de chaque individu.

Rendez-vous sur monslimdataplus.com

Cautionnée par le corps médical et développée par le Dr Rougier, expert en nutrition, la méthode SLIM-data® condense 25 années de recherche et a fait l’objet d’une publication lors des Entretiens de Bichat, à l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris en 2005.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »